Collaborations

Ebnflōh

Service apporté par Parbleux

  • Production déléguée depuis 2022

Chorégraphe montréalaise, Spicey’ est une figure majeure de la danse hip-hop au Québec. La relation symbiotique qu’elle entretient avec la danse et la culture hip-hop constitue l’essence de sa signature artistique.

Spicey’ débute sa carrière comme interprète et professeure. De 2005 à 2015, elle présente trois œuvres au Québec dont Retrospek (2009), qui influence une génération de danseur.euse.s de rue. Dans le même temps, le Festival Bust A Move qu’elle a fondé (20052015) s’impose comme la plus grande compétition de street dance au Canada.

Spicey’ crée fin 2015 la compagnie de danse Ebnflōh. Elle y aborde le langage hip-hop sous un angle exploratoire, radical et authentique. Son spectacle Complexe R (2015, 4 interprètes) voyage jusqu’à New-York et Amsterdam. En 2019, elle remporte avec In-Ward (6 interprètes) le Prix Découverte des Prix de la Danse de Montréal. L’œuvre est finaliste du 35e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal, et elle est présentée 50 fois au Canada, en Écosse et en Allemagne de 2019 à 2023.

Durant la pandémie, Spicey’ met au monde deux œuvres pour la webdiffusion, Hanging by a Thread (8 interprètes) et le duo Ever Endeavor pour le CNA. Danse Danse présente fin 2021 La Probabilité du Néant (8 interprètes) ; l’œuvre sera reprise à Vancouver fin 2023. Elle travaille actuellement sur une nouvelle pièce qui sera diffusée au Théâtre La Chapelle en 2024, et finalise son premier court-métrage de danse, Le Néant.

Spicey’ est reconnue pour son implication dans la communauté de la danse, son support à la relève en street dance et ses collaborations artistiques. Elle est régulièrement invitée à enseigner ici et à l’international.

Démarche artistique

La compagnie de danse Ebnflōh a été fondée en 2015 par la chorégraphe Alexandra Spicey’ Landé. Son langage chorégraphique et son esthétique originale s’élaborent dans la danse hip-hop et la culture hip-hop, ainsi qu’à travers la recherche et l’innovation. Ebnflōh crée, produit et diffuse ses œuvres au Canada et à l’international. En 2020, la compagnie était finaliste du 35e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal avec In-Ward.

Ebnflōh (prononcez Ébenflo) vient du terme anglais ebb and flow” qui marque l’action et la réaction, le flux et le reflux, le mouvement constant et le changement. Comme l’eau qui ondule ou qui jaillit, le mouvement se fait tantôt fluide, tantôt tressaillant. La chorégraphe, fascinée par la psyché, et les manières dont les relations sociales et intimes nous affectent, pose un regard singulier sur ce que nous sommes habitué.e.s de voir en surface. Traversant les couches d’émotions et les états d’être, elle met à nu de multiples détails et nuances. Ses œuvres – de grande intensité – portées par des interprètes farouchement engagé.e.s – sont vécues comme autant d’expériences directes par les spectateur.rice.s. Son travail tisse des passerelles interdisciplinaires, notamment avec la musique et le cinéma. 

Enrichie de précieuses collaborations, la compagnie imagine de nouvelles façons de créer et de partager ses réflexions sur des enjeux sociaux, artistiques et politiques. Son travail élargit le champ de recherche pour la danse de rue, et veut supporter le développement des danseur.euse.s et de la communauté de street dance.

Ebnflōh compte à son actif la création-production de 5 œuvres chorégraphiques – dont 2 pour la webdiffusion – et des diffusions à travers le Québec et le Canada, ainsi qu’en Écosse, aux Pays-Bas, en Allemagne et à New-York. Elle produit aussi chaque année l’évènement B‑Side, un Laboratoire d’exploration et de recherche de 2 semaines pour la communauté de street dance.